Sur viadeo, nous fêtons le travail 365 fois par an

Cela ne vous aura pas échappé, le muguet est en fleurs. Le printemps est bel et bien là… enfin presque… et nous nous apprêtons à fêter le travail. Non, vendredi 1er mai, je n’irai pas au bureau, je n’allumerai pas mon ordinateur, je ne mettrai pas mon uniforme, je ne répondrai pas au téléphone... C’est une question de tradition ! Ironie du sort, en France nous célébrons le travail en nous abstenant de prendre nos fonctions. La véritable fête du travail ne serait-elle pas alors à l’inverse, l’ensemble des journées passées à honorer cette immémoriale institution ? Alors que 66% des actifs (sondage Opinion Way 2014) ont déjà envisagé une reconversion professionnelle, profitons de ce jour pour faire le point sur notre activité actuelle.

articleImage

Siffler en travaillant

Est-ce que j’aime vraiment ce que je fais au quotidien ? Vais-je au travail avec le sourire ? Ai-je plaisir à exercer ? Que celui qui ne s’est jamais posé ces questions, jette la première pierre. Il semblerait en effet que cette considération soit parfaitement actuelle. La traditionnelle transmission de qualifications de « père en fils » ne fait plus l’unanimité. Aujourd’hui, il n’est plus question de rougir d’une mobilité, d’une reconversion ou encore d’un virage total dans sa carrière. Bien au contraire ! L’heure est venue de s’écouter davantage, de se poser les bonnes questions et surtout, de se faire plaisir au travail. L’allongement de la durée des études et leur récente accessibilité, n’y sont pas étrangers. Si un actif passe une grande partie de ses journées sur son lieu de travail, n’est-il pas alors primordial, voire même indispensable qu’il s’y sente bien ? Cela n’aura d’ailleurs pas échappé à vos contacts Viadeo. Il suffit de jeter un coup d’œil à votre flux d’actualité pour constater que Julie a changé sa photo de profil, elle ne porte plus sa robe d’avocate mais une toque de pâtissière. Lucas a actualisé ses expériences professionnelles, il ne travaille plus dans son cabinet de consulting mais a repris des études de médecine. Marie a ajouté « bricolage » à ses centres d’intérêt… La liste est longue et ne cesse de s’étendre chaque jour.

S’inspirer et se lancer

Pourquoi pas moi ? Pourquoi ai-je arrêté la photographie ? La guitare ? Doit-on travailler dans un bureau pour avoir un « vrai » métier ? Doit-on d’ailleurs avoir une seule et unique profession ? Si vous commencez à vous poser ce type de questions, vous êtes surement ouvert au changement. Attention toutefois à ne pas prendre de décisions trop hâtives. Pour être épanoui professionnellement, il s’agit moins de changer de métier sur un coup de tête que de se poser les bonnes questions. Dans un premier temps, il peut être utile d’évaluer ce que vous aimez faire, ce que vous avez particulièrement apprécié lors vos différentes expériences et au sein des diverses entreprises que vous avez fréquentées. Ainsi pourrez-vous déterminer si votre emploi correspond à vos aspirations actuelles. Sur Viadeo, des milliers d’opportunités attendent preneurs. Pourquoi ne pas s’y ouvrir et les considérer ? En revanche si vous êtes convaincu de pratiquer le métier idéal pour vous, mais qu’il vous manque un je-ne-sais-quoi pour vous sentir totalement accompli, pourquoi ne pas faire le point sur vos activités extraprofessionnelles ? Quels sont (ou ont été) vos centres d’intérêt, vos compétences, vos loisirs et hobbies ? Avec le temps, il n’est pas rare de les laisser sur la touche. Mais qui a dit que loisir rimait avec oisiveté et qu’un hobby ne pouvait mériter l’intitulé de « métier » ? L’heure est venue de cliquer sur l’onglet « Jobs et Formations » de votre page Viadeo et d’abandonner a priori et clichés.

Un travail n’est jamais mieux fêté que lorsqu’il est réalisé avec passion. Aussi est-il intéressant de prendre quelques instants pour oser se poser des questions pertinentes pour son avenir. Il n’est jamais trop tard pour s’inscrire à une formation ou participer à une conférence, et ainsi tenter de guider ses choix futurs. Internet et les réseaux sociaux mettent à notre portée autant d’informations et de rencontres possibles, pourquoi ne pas profiter de cette opportunité ? Il suffit d’échanger avec des passionnés pour se souvenir que pour être épanoui professionnellement, le travail doit être perçu moins comme un labeur que comme une célébration quotidienne.