Les caractéristiques des profils Viadeo

Dans le cadre de notre enquête sur nos 10 millions de membres et dans la continuité de notre article sur les prénoms et leurs destins, nous nous sommes attaqués cette semaine aux tendances plus générales qui se dégagent en fonction des profils de nos membres.

articleImage

L’expérience : très recherchée

De prime abord, les profils expérimentés attirent plus facilement les curieux : ce sont les membres âgés entre 45 et 54 ans qui enregistrent le plus de visites sur leur profil. Si en plus ils occupent une fonction de direction/stratégie, ils multiplient leur taux de fréquentation, puisque il s’agit de la tranche cumulant le plus de visites juste devant les commerciaux.

La puissance du réseau

La dimension du réseau de chacun évolue selon les profils. En moyenne, un membre Viadeo compte 38 contacts, avec un léger avantage pour les hommes (40 contacts) par rapport aux femmes (35). Si la fonction de direction/stratégie attire naturellement les visiteurs, c’est le secteur de l’hôtellerie qui semble avoir plus de facilités à se créer des contacts avec 93 fréquentations en moyenne, devant le secteur des services aux particuliers (82) et de l’ingénierie/construction (72).

Les femmes plus fidèles en entreprises

Au regard des déclarations de nos membres, les hommes ont tendance à voguer vers de nouvelles aventures plus facilement que les femmes. Ils restent en moyenne près de 6 ans dans leur entreprise quand les femmes attendent 8 ans avant de partir. Aussi, ce besoin de changement s’accroit chez les jeunes actifs puisque les moins de 35 ans restent en moyenne 5 ans dans une entreprise, alors que les plus de 55 ans y demeurent une vingtaine d’années ! Cela s’explique principalement par la nouvelle donne du marché de l’emploi.

Tendance accrue à l’entreprenariat

Enfin, l’enquête que nous avons menée sur nos 10 millions de membres montre une tendance intéressante : les actifs se tournent de plus en plus vers l’entreprenariat. En 2014, plus de 3000 membres sont passés du statut de salarié à celui d’entrepreneur, soit 2,5 fois plus qu’en 2010 et 15 fois plus qu’en 2005 ! Et si c’était la nouvelle mode à adopter pour ces prochaines années ?